Présentation - Services

Fermer Qui suis je ?

Fermer Création Sites internet et web 2.0

Fermer Photo et Video

Fermer Clients et références

Webmaster - Infos
Visites

 255119 visiteurs

 1 visiteur en ligne

News

stop_watch.gifPoursuivant sa croissance, 44% en 2006, le e-commerce français a atteint 12 milliards d'euros en 2006 auxquels s'ajoutent les services financiers et le crédit en ligne pour environ 3 milliards, soit un total de 15 milliards d'euros.

43% des sites exportent leurs produits à l'étranger ; au total, les sites de e-commerce réalisent 6% de leurs ventes à l'étranger.

Le nombre de sites a, quant à lui, augmenté de près de 44 % en un an. "Mode et Beauté" et "Vie pratique" sont les secteurs qui ont connu le plus grand nombre de création de sites en 2006.

GROUPEMENT DES CARTES BANCAIRES - L'observation de l'activité mesurée par le Groupement des cartes bancaires conforte les tendances qui se dégagent des données du panel ACSEL et permet d'évaluer le chiffre d'affaires global du e-commerce en 2006 à un peu plus de 15 milliards d'euros.

Le système des cartes bancaires CB a accordé pour 9,7 milliards d'euros d'autorisation pour des transactions réalisées auprès de e-commerçants français en 2006, et pour un montant total de 10,7 milliards d'euros de transactions en ligne réalisées par des porteurs de cartes CB.

En 2006, le système des cartes bancaires CB a enregistré un total de 146 millions de transactions pour le compte de e-commerçants français dont 10,6 millions émanant de porteurs étrangers.

À cela il faut ajouter les porteurs de cartes hors du système CB (par ex. Amex) et les autres modes de paiement (chèques, virements, prélèvements, etc.), ce qui permet d'estimer le montant du chiffre d'affaires du e-commerce à 12 milliards d'euros en 2006.

Enfin, si l'on ajoute à cela les montants estimés des transactions dans le domaine des services financiers (bourse (1), assurances) et du crédit à la consommation, de l'ordre de 2,5 à 3 milliards d'euros, le chiffre d'affaires global du commerce en ligne en France, tous domaines confondus, a été de l'ordre de 15 milliards d'euros en 2006.

D'autre part l'analyse détaillée des flux financiers montre que les sites français réalisent 6% de leur chiffre d'affaires à l'étranger.

(1) Environ 18% des ordres de bourse sont effectués aujourd'hui directement par les particuliers par Internet.

PANEL ACSEL (*) AGREGE PAR PRICEWATERHOUSECOOPERS - Les intermédiaires financiers du panel ACSEL ont enregistré pour plus de 8 milliards d'euros de transactions en ligne en 2006. Les e-commerçants du panel ACSEL poursuivent une croissance forte (33% en 2006).

Les cinq intermédiaires financiers (cf. méthodologie) ont enregistré pour 8,1 milliards d'euros de transactions en 2006, en progression de 46% par rapport à 2005. Sachant qu'ils couvrent environ 80% des transactions par carte, on peut estimer à environ 10 milliards d'euros le montant global des achats en ligne, hors services financiers et crédit en ligne.

Ce montant (8,1 Md €) correspond à un total de 89,8 millions de transactions (en progression de 44 %). Au 4ème trimestre 2006, le montant total des transactions a été de 2,4 milliards d'euros, en progression de 36 % par rapport au dernier trimestre 2005.

Les vingt-quatre e-commerçants du panel de l'ACSEL ont réalisé un chiffre d'affaires de 1.016 millions d'euros au cours du quatrième trimestre 2006, soit une progression de 32% par rapport au quatrième trimestre 2005, à périmètre comparable.

Avec 12,2 millions de transactions pendant cette même période, l'activité a connu une progression de + 29% par rapport au quatrième trimestre 2005.

Sur l'ensemble de l'année 2006, le chiffre d'affaires du panel (à périmètre constant) a progressé de 33% en un an, passant de 2 milliards à 3,7 milliards d'euros, le nombre de transactions évoluant de 29% sur la même période pour atteindre un total de 44,4 millions en 2006.

(*) Le panel de l'ACSEL a été mis en place fin 2001, ce qui permet de disposer aujourd'hui de cinq années de recul pour l'observation du marché français. Il est principalement constitué d'acteurs présents depuis plus longtemps que la plupart de ceux dont l'activité est mesurée au travers des chiffres globaux fournis par les intermédiaires financiers. Dès lors, en raison de leur maturité, les membres du panel ont une progression moins forte que celle de nouveaux entrants sur le marché, ce qui explique l'écart entre la progression annoncée par les intermédiaires financiers, d'une part, et celle qui découle des données du panel de l'ACSEL, d'autre part.

DIVERSIFICATION DE L'ORIGINE GEOGRAPHIQUE ET TYPOLOGIE DES SITES FRANCOPHONES PAR LEGUIDE.COM - Augmentation de près de 44% du nombre de e-commerçants français en 2006.

Au 1er janvier 2007, LeGuide.com S.A. référence 8.163 e-commerçants francophones, contre 5.671 au 1er janvier 2006. Ceci représente une croissance remarquable de 43,9% de nouveaux e-commerçants sur 12 mois.

Les secteurs qui ont connu la plus grande croissance en nombre de nouveaux e-commerçants sont " Mode et Beauté " (+36,7%) et " Vie Pratique " (+32,6%).

Le nombre d'e-commerçants qui commercialisent leurs produits hors de France reste relativement stable en 2006. Ils étaient 3.887 à exporter en décembre 2006, soit 48,3%. Les trois premières destinations des e-commerçants français sont la Belgique (47%), le Luxembourg (42,7%) et l'Allemagne (41,6%).

Sur l'ensemble des e-commerçants qui livrent en France, 8,1% ont leur siège social dans un autre pays, principalement en Belgique, Suisse et Allemagne.

L'INDICATEUR E-COMMERCE DES TPE-PME SELON POWERBOUTIQUE

Mis en place au troisième trimestre 2004, cet indicateur s'appuie sur le réseau " doyousoft-PowerBoutique " qui rassemble plus de 500 boutiques actives en ligne de tous secteurs.

La plate-forme a enregistré une progression de 57% du nombre de transactions en 2006 par rapport à 2005 et de 88% du chiffre d'affaires réalisé par les e-commerçants au cours de cette période.

BAROMETRE YAHOO SEARCH MARKETING DES INTENTIONS D'ACHAT - 68% des requêtes concernent cinq secteurs d'activité

Yahoo! Search Marketing a analysé les 50.000 mots clés les plus tapés chaque mois dans les moteurs de recherche pour son baromètre des intentions d'achat sur Internet, qui traduit les évolutions de consommation actuelles et les tendances de demain : 50% d'entre eux sont aujourd'hui de nature commerciale.

Les intentions d'achat ont augmenté de 30% au 4ème trimestre 2006 par rapport à 2005.

Les secteurs les plus importants du 4ème trimestre 2006 en termes d'intentions d'achat sont (en % des requêtes) : culture et loisirs (22%), informatique (9%), services (financiers, professionnels, etc.) (10%), voyages et tourisme (13%), Rencontre et astrologie (10%).

Les plus fortes progressions parmi les secteurs les plus importants en nombre d'intentions d'achat sur un an (4ème trimestre 2006 / 4ème trimestre 2005) sont : Voyages - Tourisme, (vacances, voyages séjours, week-end) : +61% ; Services, (crédit, assurances, finances, services professionnels) : +48% ; Rencontre et Astrologie, (Rencontre, rencontre homme, rencontre femme) : +43% ; Enseignement - Formation, (Formation, cours à distance, concours) : +56% ; Décoration Jardinage, (Décoration maison, outils jardin, aménagement intérieur) : + 59%.

Les intentions d'achat avec la plus forte évolution en nombre de requêtes et par ordre d'importance : Soutien scolaire, Voyage, Idée Cadeaux, Assurance, Cartouche encre, Billet avion, DVD, Ecran LCD, Automobile, Sport, Parfum, Croisière, Prêt immobilier, Tirage photo, Vêtement

LES MOTS CLÉS ASSOCIÉS A DES ÉVENEMENTS OBSERVÉS PAR GOOGLE - Électronique grand public avant Noël et revente des cadeaux après sont les deux tendances fortes de fin 2006 - début 2007

Pour cette édition, Google a choisi d'observer les types de produits les plus recherchés avant les fêtes de Noël et les tendances auxquelles on peut s'attendre au cours des semaines et mois à venir, notamment en ce qui concerne les soldes et l'achat-vente sur Internet.

Avant Noël - L'électronique grand public reste la grande tendance du moment. Au cours des semaines précédant Noël, Google Trends a enregistré une poussée fulgurante de requêtes " appareils photo ", qui occupent la première position. Les lecteurs MP3 occupent la 3ème position, Ipod étant la marque la plus demandée, ce que confirment ses ventes et sa part de marché, suivis par Zune et Archos.

Le domaine des consoles de jeux vidéo a aussi été très actif en cette période de fêtes. Playstation Sony a joui d'un fort leadership en 2006 mais a été dépassé par le mot clé " Wii ", la console de Nintendo, depuis son lancement en France. Dans les semaines précédant les fêtes, le nombre de requêtes sur le terme " Wii " a été trois fois plus important que celui sur " Playstation ", resté stable sur la période.

Après Noël - Google a observé le comportement des internautes après Noël. Le terme " vendre " connaît une forte progression, traduisant le développement d'une tendance au commerce entre particuliers, lequel porte en cette période sur la revente de certains cadeaux !

Alors que le mot clé " soldes " avait connu une faible croissance entre 2004 et 2005, on a noté une explosion du nombre de requêtes sur ce terme (plus du double) en janvier 2006. Cette tendance n'a pas été suivie lors des soldes d'été (même niveau qu'en été 2005).

INDICES DE PERFORMANCE DES SITES DE E-COMMERCE PAR IP-LABEL

Ip-label simule en permanence des visites d'internautes sur les services Web des sites sélectionnés afin d'en mesurer la disponibilité et la vitesse d'accès à la page d'accueil du site. À partir de ces deux mesures, IP-Label établit une note. Voici ses conclusions pour l'année 2006.

Disponibilité : amélioration de l'accessibilité aux sites de 46,28 % entre janvier et décembre 2006 ; disponibilité quasi parfaite sur la fin de l'année.

Taux de réussite de la transaction : il est proche de 99 % sur l'année, malgré les mois de janvier et avril affectés par un site défaillant.

Temps d'exécution de la transaction : dégradation des temps moyens de 35,48 % sur l'année, ce qui s'explique par l'alourdissement des pages de 103,07 % au cours de cette même période

METHODOLOGIE :

Il est constitué à partir de données recueillies auprès des participants par PricewaterhouseCoopers. Les e-commerçants membres du panel sont : 2XMOINSCHER, ACCORHOTELS.COM, AQUARELLE, AUCHAN DIRECT, AUTO IES, BIJOURAMA, CHAPITRE.COM, CLUB TELE ACHAT (M6 BOUTIQUE), DISCOUNTEO, EXPEDIA-ANYWAY, GROSBILL, LA MAISON DU CHOCOLAT, MISTERGOODDEAL, NATOORA, NESPRESSO, OOSHOP, PECHEUR.COM, PIXMANIA, PRICEMINISTER, PROXI-BUSINESS, SARENZA, VIAPRESSE, VOYAGES-SNCF, WELCOME OFFICE.

Les intermédiaires financiers : ATOS WORLDLINE, GCE-NEWTEC (CAISSE D'EPARGNE), EXPERIAN, OGONE et PAYBOX.

L'indicateur TPE-PME : La société Doyousoft, membre de l'ACSEL, mesure en termes de chiffre d'affaires et de transactions l'activité de ses clients hébergés sur sa plate-forme PowerBoutique.

Géoscope de LeGuide.com : LeGuide.com S.A. développe un réseau européen de guides d'achat, comparateurs de prix, annuaires du e-commerce et moteurs de recherche shopping sur Internet : www.leguide.com, www.leguide.net et www.webmarchand.com pour le marché francophone, www.shopwhale.com et www.antag.co.uk pour le marché anglophone, www.shopwahl.com et www.antag.de pour le marché germanophone, www.mercamania.es et www.antag.es pour le marché espagnol et www.webkupiec.pl et www.antag.pl pour le marché polonais.

Le baromètre Yahoo Search Marketing : Il agrège les requêtes de neuf internautes sur dix. Le réseau Overture comprend notamment : AltaVista, Lycos, MSN, Tiscali, Voila.fr, Wanadoo et Yahoo!

Google Trends : En juin 2006, Google a lancé un outil ouvert à tous permettant de comparer les volumes de requêtes entre différents mots clés. Google Trends permet d'analyser a posteriori l'évolution des requêtes des internautes et d'observer les grandes tendances liées à des événements.

Ip-Label : Pour produire le classement des sites web, ip-Label simule en permanence des visites d'internautes sur les services web des sites sélectionnés et ce à partir de robots installés dans les coeurs des cinq grands réseaux Internet français représentant plus de 80% du trafic.
Les systèmes agents d'Ip-Label testent toutes les 60 minutes les sites web sélectionnés à partir de différentes zones géographiques sur des scénarios similaires à chaque catégorie. Ainsi chaque site est testé 120 fois / jour soit 3.600 fois / mois pour la partie performance et disponibilité de la home page. En plus, environ 3.600 scénarios de navigation enchaînant 4 pages pour chaque site et par mois sont réalisés.
Ip-Label réalise près de 1.800.000 tests pour le Baromètre trimestriel ACSEL.

 
hydroxygen.eu © 2014